LES BATEMBUZI : LA LÉGENDE DU PEUPLE DES DEMI-DIEUX

Des grecques, aux égyptiens en passant par les nordiques, on a toujours entendu de nombreuses légendes sur des dieux qui veilleraient sur nous et que l’on doit honorer
par des présents et qui ont laissé sur terre une partie d’eux. En effet, selon des mythes comme ceux d’Hercule, de Percy, d’Achille et bien d’autres parmi nous il y aurait des êtres mi-Homme mi-dieu qu’on appelle les demi-dieux. En Quête de ce mythe incroyable, nous allons découvrir ensemble un mythe encore plus grand celui des BATEMBUZI un peuple Ougandais composé que de demi-dieux.

L’Ouganda est un pays d’Afrique de l’Est au sein duquel il règne une tradition bantoue basée en particulier sur le royaume Ankole, aux mains de la dynastie Bachwezi, qui sont les successeurs de la dynastie légendaire des Batembuzi. Selon les traditions orales, les Batembuzi sont le peuple de la première dynastie qui a créé et gouverné le royaume du Bunyoro-Kitara encore appelé peuple du Monde souterrain. L’existence de ce peuple s’accompagne d’un grand nombre de mythes, de mysticisme et de légendes. Nombreuses sont les légendes qui racontent que ce peuple était constitué de des dieux venus du ciel. On observe très peu de concordance entre l’apparition entre les dates réelles d’apparition de ce peuple dans l’histoire même de l’Ouganda. Néanmoins, On pense que leur règne date de l’époque de l’âge du bronze en Afrique.

La légende raconte que ce peuple a été gouverné au total par 22 rois et que la dynastie Batembuzi commença par ISAZA le fils du dieu RUHANGA (qui régnait sur les cieux et le monde souterrain dont la population était composée de parias jetés du ciel) a décidé d’effectuer une excursion du bas monde. En effet pendant ce temps il existait deux lieux distincts les Cieux et les Enfers (la Terre), un jour fasciné par le mode de vie différent des terriens, ISAZA effectua une descente aux Enfers qui a eu une durée bien trop élevée pour qu’il puisse retourner auprès des siens dans les Cieux. Etant bloquée sur les Enfers, ISAZA fit la connaissance d’une princesse des enfers dont il est tombé amoureux et qu’il épousa. De cette union fut naître le premier demi-dieux ISIMBWA et c’est ainsi que commença l’histoire du peuple Batembuzi.

ISIMBWA avait l’esprit aussi vif que celui de son père et grâce à cela a pu retrouver le chemin vers la terre de ses ancêtres. Dès son arrivée, il a pu retrouver l’ancien gardien de la porte du royaume, un roturier qui a usurpé le titre de souverain de son père et qui s’était installé comme un tyran dans le royaume BUKUKU. BUKUKU était un homme mauvais qui était avide de pouvoir et à ce sujet, des diseurs de bonne aventure avaient prédit une chute bien mémorable à celui-ci. En effet, selon eux, BUKUKU allait être renversé par un de ses descendants qui prendra à son tour le
pouvoir. Fou de rage, BUKUKU avait décidé d’emprisonner sa seule descendante NYINAMWIRU qui était d’une beauté à couper le souffle. Pour empêcher tout homme d’être attiré par elle et pour l’empêcher d’avoir une descendante, il décida de lui couper ses seins et aussi de lui arracher les yeux.

googleimage

Mais le destin en décida autrement, ISIMBWA n’avait pas à cœur de prendre un royaume qui ne lui était pas destiné, passionné de découverte, il était en quête d’aventures C’est lors d’une d’elles qu’il retrouva par hasard le cachot dans lequel était enfermé NYINAMIRU. Fasciné par son immense beauté mais aussi pas son destin tragique, il tomba fou amoureux de la belle aveugle. De cette union naissait, alors le premier descendant mal de l’imposteur qui fut appelé NDAHURA. Une fois venu au monde son destin a eu un caractère très tragique. En effet, il fut pourchassé
puis capturé par son grand-père BUKULU, qui n’avait pas oublié les prédications des diseurs de bonne aventure et chercha à exécuter son petit-fils avant que celui-ci ne devienne son bourreau.

Le bébé NDAHURA une fois capturé fit jeter au bord d’une falaise, malgré les supplications de sa mère NYINAMIRU auprès de son grand-père. BUKULU était totalement conscient du fait que coulait dans le sang de son petit-fils le sang royal non pas le sien mais celui d’origine ce qui le rendait d’office légitime héritier du trône et ainsi son pire rival. Croyant avoir mis hors d’état de nuire son rival, BUKULU quitta la falaise mais il ne su que biens des années plus tard que les dieux dans l’optique de protéger leur descendance avaient décidé d’épargner le jeune enfant en
l’accrochant lors de sa chute par son cordon ombilical à une branche d’arbre. L’enfant fut sauvé par l’un des porteurs du roi, qui le cacha dans une grotte. Cependant ayant conscient du manque de moyens du jeune porteur, les dieux décidèrent par magie de faire pousser sur les murs de la grotte des seins de femmes pour nourrir le nourrissant. Ces seins représentaient non pas seulement un moyen de nourrir le nourrissant mais aussi ceux de sa mère qui ont été arraché il y a des années plus tôt.

googleimages

Une fois âgée NDAHURA se rendit dans le royaume de son grand-père dans le but de travailler, il fut pris comme berger afin de veiller sur le bétail du roi comme de nombreux autres hommes. De tout son bétail, BUKULU avait d’une vache entièrement brune, c’était sa plus grande fierté mais aussi la plus chère. Elle avait été confiée à NDAHURA mais un jour fut tué par un lion, cela mis en colère BUKULU qui ordonna la capture de l’homme qui était censé prendre en charge la bête afin de lui infliger un sort des plus atroces. Ce fut sa deuxième tentative d’assassinat sur son petit-fils, NDAHURA s’est caché et décida d’aller attendre son grand-père afin de l’éliminer, une fois BUKULU arrivé dans ses quartiers, il fut confronté à son destin.

La vache préféré de BUKULU

Mais avant de mettre fin à la vie de son grand-père, NDAHURA lui révéla son identité et commit son forfait. À la suite de cela, étant le légitime héritier du trône au vu de son arbre généalogique du coté de son père, il se proclama roi du royaume de Bunyoro et prit ses fonctions très à cœur. Il était un grand guerrier et un roi fort qui a continué et a étendu le royaume à tout le sud de l’Ouganda, l’ouest du Kenya, le Rwanda, le Burundi, certaines parties du nord de la Tanzanie et l’est du Congo. Le royaume de Bunyoro a grandi en force et a été le plus influent de tous les royaumes africains à cette époque.

NDAHURA laissa son trône et disparu autour de la région des lacs de cratère à Fort Portal, laissant son fils WAMALA aux commandes. WAMALA a continué l’héritage de son père en étendant Bunyoro plus loin. ‘’ Il a régné pendant quelques années jusqu’à ce qu’une épidémie de fièvre aphteuse affecte le royaume, affaiblissant l’économie – de nombreuses personnes ont dû migrer pour sauver leur bétail. Cela a permis aux Babiito, qui furent les prochains dirigeants de Bunyoro. WAMALA, comme ses ancêtres demi-dieu, a disparu dans un lac portant son nom dans le centre de l’Ouganda. Ce fut ainsi la fin de la dynastie Batembuzi et Bachwezi et le début de Bunyoro-Kitara sous le Babiito.’’

Dans ce récit vous avez pu découvrir l’histoire même des Batembuzi ce peuple des
demi-dieux.

My Dream Magazine
My Dream Magazine est un magazine prestigieux qui tend à montrer une autre image de l'Afrique et du monde.